LE MARCHE DE L’AUTOMOBILE S’EFFONDRE EN 2020

Le marché de l’automobile européen vit un dur début d’année 2020. Grand rendez-vous mondial des constructeurs automobiles, le Salon de Genève a d’abord été annulé en raison de l’épidémie de corona virus. Les différents constructeurs devaient présenter de nombreuses nouveautés lors de cet événement initialement prévu du 5 au 15 mars 2020 .

Même si l’organisation a maintenu un événement virtuel sur son site internet le 3 mars, jour d’ouverture pour la presse, pour présenter les nouveaux véhicules et les nouveaux concept-car, son effet n’en est que moindre.
Alors que la croissance européenne subissait un gros ralentissement fin 2019, l’épidémie ne va pas faire évoluer les choses dans la bonne direction. En effet, alors que les ventes avaient baissé de 7,5% en Janvier par rapport à la même période en 2019, le bilan devrait lourdement s’aggraver.
Les principaux constructeurs et équipementiers du monde de l’automobile ont d’ailleurs fermé leurs usines en Europe, pour des raisons sanitaires, mais également pou évité que cette situation se transforme en gouffre financier. Les concessions automobiles en ont fait de même depuis la semaine dernière, alors que l’on observait une baisse de 30% des ventes de véhicules neufs à date équivalente sur Mars 2019 en France. Certains constructeurs comme Opel, ont vu leurs ventes chuter de 67% sur mars et 57% pour Dacia. A l’inverse, on observe une croissance sur la vente des véhicules hybrides et électriques. Ainsi Tesla a réalisé plus de 330% d’augmentation et 84% pour Porsche sur ce segment.
A cela s’ajoute la nouvelle norme WLTP (World Harmonized Light Vehicle Test Procedure) en vigueur visant à réduire les rejets d’émission de CO2 des véhicules de particuliers et qui oblige les constructeurs à revoir leurs gammes de véhicules. L’ensemble de la filière automobile entend donc un assouplissement de ces émissions pour pouvoir faire face à cette crise de 2020.